samedi 24 janvier 2015

Le projet du préfet de région rejeté par la CRCI à une écrasante majorité : Saint Quentin en Yvelines gardera sa taille humaine !


Carte intercommunalité Saint-Quentin-en-Yvelines horizon 2016

Ce jeudi 22 janvier 2015, a vu la victoire du bons sens sur celui de l'absurdité administrative et inhumaine. 
En effet la CRCI (Commission Régionale de Coopération Intercommunale) a rejeté par 69 voix et 2 abstentions le projet du Préfet de Région, en préférant notre contre-proposition, portée par le Président de la Communauté d'Agglomération de Saint Quentin en Yvelines, Michel Laugier, proposant une extension de notre Agglomération à 240 000 habitants uniquement sur les Yvelines (contre un projet de l'état visant à 800 000 habitants à cheval sur deux départements, les Yvelines et l’Essonne).

Notre extension du périmètre de la CASQY, rendue obligatoire par la loi, portera donc vers les communes de Plaisir, Les Clayes, Villepreux, Maurepas et Coignières. 
C'est donc notre logique guidée par l’intérêt des habitants, l’esprit de la loi et le bon sens, qui a triomphée
puisque ces communes font à l’évidence partie du bassin de vie de Saint-Quentin,
intercommunalité à laquelle trois d’entre elles appartenaient à l’origine, nous tenons ici à le rappeler.

Ainsi notre position claire et sans arrière-pensées a été retenue : avec l’entrée dans la CASQY des communes voisines qui le souhaitent et avec lesquelles nous partageons à la fois un territoire, des projets, des logiques humaines, économiques et sociétales.Au projet de mégalopole, il a donc été opposé celui d’un « Grand Saint-Quentin » associant la CASQY à la communauté de commune de l’ouest parisien (Plaisir, Les Clayes-sous-Bois et Villepreux) ainsi que les communes limitrophes que sont Maurepas et Coignières.

Faisons, dès à présent tous ensemble, le pari gagnant d’un grand Saint-Quentin humain, efficace et aux services de tous ses habitants et à travers eux de toutes les communes qui le composent et qui sont l'expression des vœux de tous les citoyens ! 

En conclusion : 

L’amendement déposé devant la CRCI a fait l'objet de débats et d’une délibération. Avec 69 voix pour (et 2 abstentions), le projet de mégalopole est aujourd'hui rejeté au profit de 3 EPCI à taille humaine : 

  • Versailles Grand parc Vélizy Villacoublay
  • Saint-Quentin-en-Yvelines, la communauté de communes de l’ouest parisien, Coignières et Maurepas
  • un EPCI essonnien.
Enregistrer un commentaire