dimanche 10 avril 2016

L'élection présidentielle pour demain, les législatives pour demain, vite sauvons notre pays du marasme, ensemble RÊVONS PLUS GRAND

La France est capable du meilleur comme du pire. 
Ses jeunes peuvent devenir les plus talentueux au monde, tels les mathématiciens, scientifiques, artistes, sportifs… ou sombrer dans les ténèbres du désespoir et s’abandonner au terrorisme. 

La vocation de la France est la grandeur. Jetons donc aux orties le «déclinisme » ambiant. Mettons un terme au spectacle de l’impuissance politique, sortons de l’exaspération, de la colère, et mettons notre révolte au service de l’action positive.

Sachons stimuler notre imagination et conjuguer avec ardeur les vertus inestimables de la lucidité et du courage. 
Abandonnant la loupe pour la longue-vue, libérés de la tyrannie du court terme, nous imaginons la France dans vingt ans, ouverte sur le Monde, accueillante, prospère, solidaire. Une France écoutée et influente dans une Europe au sein de laquelle elle partage avec ses partenaires de larges prérogatives de souveraineté pour être en mesure de les assumer effectivement.

Il ne sert à rien de pleurer sur la globalisation et de prôner le repli sur soi, le rétablissement des frontières, le rejet de l’étranger, le retour du nationalisme. Au contraire, nos valeurs humanistes nous dictent de prendre part à l’organisation du monde pour qu’elle offre à chaque homme, quel que soit son pays, son territoire, l’espérance et la confiance en son avenir.

Pour être entendus au plan européen, les Français doivent mettre de l’ordre dans leur propre maison. Oser les réformes structurelles sans cesse ajournées par lâcheté des majorités successives et de leurs gouvernements. Ce qui appelle une autre approche collective, libérée des clivages partisans qui stérilisent l’action et marginalisent le pays. 
Laurent Mazaury


La tâche à accomplir est immense : rétablir la compétitivité des entreprises, encourager l’innovation, fortifier l’école et l’enseignement, simplifier les législations et règlements, requalifier les cités et banlieues, les territoires ruraux abandonnés par l’Etat, calibrer au plus juste la dépense publique, rompre avec les déficits chroniques et l’endettement qu’ils déchaînent, libérer les initiatives locales et les expérimentations, décentraliser les actions pour la formation professionnelle et l’emploi. Une vision de moyen et long terme doit permettre de rompre avec les politiques d’affichage immédiat et de bluff en vigueur.

En tout état de cause, les effets d’annonce et d’optique sont déclarés hors-jeu. L’affichage immédiat est une supercherie. Les actions utiles sont des investissements, elles portent leurs fruits dans la durée. La bonne méthode consiste à mettre un terme au déni de réalité, à rendre compte de la gestion publique sans recours à la cosmétique dérisoire. Les acteurs politiques doivent se montrer pédagogues.
  

Nos propositions prioritaires pour remettre la France en marche :

 I : LIBERER LA COMPETITIVITE DES ENTREPRISES POUR TENDRE VERS LE PLEIN EMPLOI :

1 – Allégement massif des charges sociales assises sur l’activité (salaires et revenus des professions indépendantes), compensé par un accroissement du taux de TVA ;

2 – Simplification du code du travail : institution d’un contrat de travail unique, flexibilité du temps de travail en fonction du niveau d’activité, négociation décentralisée au niveau le plus proche des entreprises. Parallèlement, clarifier le statut de travailleur indépendant en vue d’ouvrir largement la voie à des nouvelles formes de collaboration et d’économie participative ;

3 – Promotion de l’apprentissage : partenariat impliquant les chefs d’entreprise, libération du statut d’apprenti vers un cadre unique européen facilitant la mobilité des apprentis au sein de l’Union européenne, avec l’appui des bourses Erasmus ;
4 – Dégressivité des indemnités de chômage, couplée avec une incitation forte au retour vers l’emploi adossée sur des modules de formation par alternance entre cours théoriques et présence en entreprise ;
5 – Régionalisation de Pôle emploi, couplant gestion du chômage et formation professionnelle.


Si vous partagez nos idées, nos valeurs, notre volonté de sortir la France de son marasme, de son immobilisme et de son carquant administratif n’hésitez pas, rejoignez-nous et ensemble agissons pour notre pays :
Envoyez-nous un mail à l’adresse :





Enregistrer un commentaire