lundi 2 mai 2011

Le Préfet dévoile le projet de schéma intercommunal des Yvelines devant la nouvelle CDCI

Comme dans toutes les préfectures de France, Michel Jau a présenté le nouveau projet de carte intercommunale de son département, devant la Commission départementale de coopération Intercommunale fraîchement désignée.
.

Plusieurs élus ont suggéré, lors de cette présentation des évolutions possibles, soit à court terme, soit dans un avenir plus lointain.
On remarque en effet que des petites intercommunalités sont encore sur la carte alors qu’elles font pourtant partie d’un syndicat de préfiguration (ex: au Centre de la Seine Aval, autour des Mureaux). Téléchargez la carte complète
Notre département étant très en retard sur le plan intercommunal, la Préfecture semble avoir préféré laisser du temps au temps plutôt que de brusquer certaines petites structures intercommunales déjà en fonctionnement, hésitantes ou faisant éventuellement de la résistance.

A l’évidence, et nous l'expérons en ce qui nous concerne autour de Saint Quentin en Yvelines la carte va encore évoluer et des regroupements sont encore à prévoir. La première étape était la couverture du département en intercommunalités, la seconde étant un renforcement des communautés (probablement après 2014 et lors de la création des SCOT), pour finalement atteindre le nombre d’environ seulement une dizaine. La question de la petite Communauté de Commune Maurepas/Coigniéres reste par exemple posée ainsi que les regroupements de Plaisir, Villepreux et les Clayes Sous bois....
Le Préfet a souligné que le dialogue restait ouvert , puisque nous ne sommes qu’au début du processus: « c’est le point de départ d’un travail qui va s’enrichir, grâce aux propositions qui vont émerger. »
Les communes et intercommunalités disposent désormais d’un délai de trois mois, qui s’achèvera fin juillet, pour émettre un avis sur le projet de schéma. Puis la commission elle-même, dans un délai maximum de quatre mois, se prononcera à son tour sur le projet. Elle aura, si elle le souhaite, la possibilité de proposer des alternatives susceptibles d’être retenues par un vote à la majorité des deux tiers de ses membres.
Le combat pour des regroupements plus censés autour de Saint Quentin En Yvelines continue donc...
Enregistrer un commentaire