mardi 24 janvier 2012

LA LAÏCITÉ : NOTRE PLUS GRANDE VALEUR RÉPUBLICAINE GARANTIE DE TOUTES LES AUTRES !!!

La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances. (Constitution de la Ve République, Titre 1er, Art.2).


Nous attachons, une importance fondamentale à la laïcité qui est le garant de la paix et de l’harmonie sociale pour notre Pays quand sont respectés, en même temps que la liberté absolue de conscience, la séparation des églises et de l’État et les droits inaliénables de tous.

Fidèle au rôle qu'ont joué, dans l’histoire de la République et dans la construction de ses valeurs fondatrices, beaucoup de mouvements Laïques, nous avons le devoir de réagir quand les pouvoirs publics, et les partis de droite comme de gauche nous semblent oublier qu’ils génèrent, à travers leurs propos et leurs décisions, des dérives inquiétantes mettant en danger, même localement, le pacte républicain.
La laïcité ne peut pas se résumer à la liberté religieuse, contrairement à ce qu’affirment parfois localement les leaders des partis de tous bords.
Le 31 mai 2011, les députés adoptaient une résolution opposant à la liberté de conscience, la liberté de religion et affirmant la volonté de « défendre cette liberté religieuse sans ambiguïté ». Cette dérive de l’expression laïque ne peut pas nous laisser indifférent. Elle s’ajoute aux postures communautaristes qui défient aujourd’hui la communauté nationale. Et ce dans un contexte électoral toujours propice à des manœuvres politiciennes électoralistes qui visent à instrumentaliser la laïcité….

Nous tenions à faire cette mise au point fondamentale. 
Les dernières prises de positions d’un certain parti extrémiste en quête de légitimité et d’électeurs égarés, nous incitent également à réagir.
Des responsables associatifs ou politiques, prétendument laïques, tiennent aujourd’hui des propos démagogiques sur la chose publique. Leurs discours sont en totale contradiction avec le principe de laïcité et le devoir de solidarité qui en découle. Ils tentent de détourner la laïcité à des fins partisanes chez certains et xénophobes en réalité chez d’autres.
Nous tenons ici à dénoncer ces comportements.
A 4 mois d’échéances électorales importantes, certains veulent réinventer la laïcité parce que la société évolue, alors que c’est à notre société d’assimiler le principe de laïcité inscrit dans la Constitution.

Il revient à tous élus, à qui il faudra si nécessaire rappeler son essence républicaine, de l’appliquer sans concession.

Nous réaffirmons ici à nouveau notre attachement fondamental à la laïcité, à sa pratique émancipatrice pour tous les citoyens qui préserve, de manière intangible, la distinction entre espace public et vie privée, la liberté absolue de conscience, la distinction entre spiritualité et religion, le principe de stricte égalité entre les femmes et les hommes, la tolérance réciproque et le respect mutuel, la solidarité entre les êtres humains.


Enregistrer un commentaire