dimanche 23 juin 2013

Communication de ma démission officielle de mes mandats au sein du MODEM des Yvelines

Communiqué de Presse de Laurent Mazaury Maire Adjoint d’Elancourt délégué à la culture.

Voici maintenant plusieurs mois que j’ai adhéré à l’Alliance Centriste, une des composantes de l’UDI présidée est Jean Arthuis, et je viens d’être élu, à la fois membre du Conseil Départemental de l’UDI pour les Yvelines, mais également membre de son Conseil National.
De ce fait il est logique que je présente ce jour, à Bruno Tabary Président du MODEM 78, ma démission du poste de membre du Conseil Départemental du Modem, et donc également de celui de porte parole du mouvement pour les Yvelines.
Les raisons de ma décision, longuement réfléchie, sont donc d’abord et avant tout politiques.
Je tiens à préciser que je ne renie pas la vision politique qui fut celle de François Bayrou en 2007, mais je me sens aujourd’hui, dans notre département les Yvelines, « en décalage » par rapport à ce qu’est devenu le Modem, tant sur le plan national que local.
Venant de l’UDF, dont j'ai été adhérent quelques années avant les élections de Présidentielles de 2007, et au sein de laquelle je m’inscrivais dans le courant des Centristes Humanistes et Sociaux attachés à leurs territoires locaux, j’ai d’abord regretté que François Bayrou annonce son vote de second tour de la présidentielle en faveur de François Hollande.
Sur le plan local, je regrette l’indécision du MODEM, quant à mener des choix qui bien souvent nous ont empêcher de mettre en œuvre des alliances, avec ceux qui partagent nos valeurs centristes. Ce choix de l'alliance, permet d’avoir des élus en grand nombre au sein des instances locales et territoriales, afin d’y faire valoir nos idées et de pouvoir y appliquer notre vision politique dans l’intérêt de nos concitoyens.
Je pense que si l’on veut que le Centre existe encore, après ces élections municipales qui s’annoncent et également ces élections Européennes à venir, il faut intégrer les conseils municipaux et rester nombreux au sein de ceux-ci, quand nous en sommes déjà membre. Pour cela, il faut s'unir au moins localement à d’autres partis politiques, dès lors que leurs représentants partagent nos valeurs, à minima au plan local, là ou nos actions peuvent être visibles pour le plus grand nombre, là ou nous pouvons peser concrètement, comme je l’ai toujours fait depuis plus de 5 ans, au sein de la majorité Elancourtoise et ce dans l’intérêt des Elancourtois et des habitants de Saint Quentin en Yvelines dans leur ensemble…

C’est donc en toute logique et en homme libre des ses choix et de ses décisions, résolument tourné vers l’avenir du Centre dans les Yvelines et au niveau national, que j’ai donc décidé de démissionner, en ce jour, de mes mandats au sein du MODEM.

Je sais que nos chemins ne se séparent pas pour autant et que nous continuerons à œuvrer tous ensemble à réunir ce qui est aujourd’hui encore épart : Le Centre.
Enregistrer un commentaire