mercredi 8 mai 2013

8 mai 2013 à Elancourt : Célébration de l'anniversaire de la fin de la seconde guerre mondiale

Nous avons célébré ce matin, au cimetière de la vallée Favière à Élancourt  à la faveur d'une éclaircie providentielle après une matinée commencée pourtant sous une pluie battante, en mémoire de l’Armistice du 8 mai 1945, une cérémonie très émouvante du souvenir, en présence du Maire, du Conseil municipal et des associations d’anciens combattants : FNACA, UNC, UDSOR, mais aussi des jeunes, des enfants, les scouts et guides de France Elancourt-Maurepas et de l’école de musique d’Elancourt.

Il faut se souvenir pour toujours des faits historiques et tout faire tous ensemble réunis dans la Fraternité des peuples afin que de tels drames mondiaux ne se reproduisent plus jamais : 
Le 7 mai 1945, à h 41, la reddition de l'armée allemande est signée à Reims dans une salle du Collège technique et moderne (actuel lycée Roosevelt) abritant le Supreme Headquarters Allied Expeditionary Force par le maréchal allemand Alfred Jodl.
File:Wilhelm Keitel Kapitulation.jpgOutre les forces américaines, la reddition est recueillie notamment par le général soviétique Sousloparov. Ceci provoque la fureur de Staline qui veut que la reddition soit faite à l'Armée rouge à Berlin. Les journalistes occidentaux répandent rapidement la nouvelle de la capitulation, précipitant ainsi les célébrations. Les combats continuent cependant sur le front de l'Est.
Une nouvelle signature a donc lieu le 8 mai dans une villa de Karlshorst dans la banlieue Est de Berlin. Les représentants de l'URSS, de la Grande-Bretagne, de la France et des États-Unis arrivent peu avant minuit. Après que le maréchal Georgi Joukov eut ouvert la cérémonie, les représentants du Haut commandement allemand, emmenés par le maréchal Wilhelm Keitel, sont invités à signer l'acte de capitulation entrant en vigueur à 23 h 1, heure locale (heure d'Europe centrale), soit le 9 mai à h 1, heure de Moscou.
La reddition a donc lieu le 9 mai 1945 pour les Soviétiques et les pays centre-orientaux alliés. De ce fait, les Soviétiques, puis les Russes, et leurs alliés centre-orientaux, commémorent cette capitulation le 9 mai.
Il faudra cependant attendre la capitulation officielle du Japon le 2 septembre 1945, lorsque le ministre des Affaires étrangères Mamoru Shigemitsu signe les articles de la reddition des forces japonaises sur le pont de l'USS Missouri dans la baie de Tokyo, pour que la Seconde Guerre mondiale prenne fin.
Enregistrer un commentaire