vendredi 31 mai 2013

La Communauté d’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines confirme un ski dôme pour demain à Elancourt !!!

La Communauté d’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines prévoit un ski dôme


. La colline de la Revanche. - photo : mairie élancourt
. La colline d'Elancourt. - photo : mairie Élancourt
Peut-être n’aurez-vous plus besoin de partir à la montagne pour profiter des joies des sports de glisse. La Communauté d’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines confirme qu'elle prévoit la construction de pistes de ski à Élancourt...
«La colline de la Revanche est un des plus beaux sites de la région, le point culminant des Yvelines, mais cela fait plus de trente ans qu'elle n'est pas valorisée », explique Jean-Michel Fourgous, maire d'Élancourt. Cette colline, haute de 212 mètres et vaste de 52 ha, pourrait très bientôt accueillir un complexe sportif innovant en France, celui d'un ski dôme. « Le projet prévoit la construction de trois pistes de ski couvertes, ainsi que différents chemins de randonnée, de marche et de vélo en extérieur. Un hôtel en bas de la colline et un restaurant que l'on pourrait dire d'altitude sont également prévus. De là-haut, il y a une magnifique vue sur l’Île-de-France. »
Le projet sera mené par la Communauté d'agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines en partenariat avec notre municipalité. Robert Cadalbert, président de la CASQY, explique sur son blog que « depuis vingt ans, nous avons étudié avec attention toutes les propositions d'aménagement de cet espace […] et celles ayant trait aux activités de sport et de loisirs nous ont semblé représenter un potentiel pour les habitants. Ces activités peuvent créer de l'emploi local », entre cent et deux cents.
Le projet avoisinerait les 50 millions d'euros d'investissement, où les financements du ski dôme seraient intégralement pris en charge par des acteurs privés, l'agglomération s'occupant des activités en extérieur. Deux entreprises sont en lice pour le projet, le hollandais SnowWorld et le français la Compagnie des Alpes.
« Le projet n'en est qu'à sa genèse et est en cours de discussion. Nous sommes actuellement dans une phase d'élaboration », rappelle toutefois la CASQY.
Si la mairie d'Élancourt est très enthousiaste et prévoit « un aboutissement de ce projet dès 2015 », la CASQY reste beaucoup plus prudente. « Ce projet demande du temps. Nous sommes encore loin de la solution, mais elle mûrit. Il est nécessaire de trouver des opérateurs privés qui assument cet investissement. Nous savons aujourd'hui qu'ils y a des entreprises intéressées.... mais rien ne sera réellement engagé avant les prochaines élections municipales de 2014. »

Enregistrer un commentaire